Chambre africaine de l’énergie

Logo de African Energy Chamber
  • La Chambre africaine de l’énergie (CAE) est la voix du secteur de l’énergie en Afrique. La CAE favorise activement les intérêts du continent africain, de ses entreprises et de ses habitants.
  • La Chambre africaine de l’énergie s’est jointe à Parité d’ici 30 en mai 2020.
  • Le siège social de la Chambre africaine de l’énergie est situé à Johannesbourg, en Afrique du Sud.
  • En savoir plus sur la Chambre africaine de l’énergie

Engagements

En réunissant des intervenants clés, nous aidons les entreprises autochtones à croître, nous favorisons la collaboration entre les entreprises et le gouvernement et nous encourageons les entités internationales à faire affaire sur notre continent. Par-dessus tout, nous assumons un rôle de leadership pour façonner les politiques, partager les pratiques exemplaires et utiliser nos vastes ressources naturelles afin de créer de la valeur pour les Africains.

Pour ce faire, la diversité et l’inclusion sont essentielles au succès de toutes les entreprises, aux collectivités que nous représentons et à nos partenaires d’un bout à l’autre du continent. En incluant des gens de divers cultures, contextes, croyances, genres et expériences, nous sommes en meilleure posture pour atteindre nos objectifs, soutenir la communauté africaine de l’énergie et bâtir une industrie plus forte.

Alors que la CAE ne peut prendre des engagements qui relèvent de la responsabilité et du contrôle uniques de ses membres, les partenaires de la Chambre africaine de l’énergie sont des agents de changement à part entière, ayant le pouvoir de façonner un avenir énergétique inclusif pour l’Afrique. Ensemble, nous pouvons créer un meilleur avenir pour tous.

La Chambre africaine de l’énergie souscrit aux principes de la Campagne Parité d’ici 30 et s’engage à prendre les mesures suivantes :

  1. Promouvoir l’initiative « Parité d’ici 30 » et ses principes, y compris faciliter l’échange de pratiques exemplaires et le partage des connaissances lorsque cela est possible à travers le secteur africain de l’énergie (y compris, sans toutefois s’y limiter, les idées qui suivent)
  2. Faire la promotion de l’initiative « Parité d’ici 30 » dans les communications et lors des efforts déployés à l’interne et à l’externe
  3. Encourager et aider les entreprises et les partenaires membres de la CAE à devenir signataires de la campagne « Parité d’ici 30 », en offrant un soutien pratique pour les aider à élaborer et à mettre en œuvre leurs propres objectifs ambitieux
  4. Encourager et aider les entreprises membres de la CAE qui sont signataires de « Parité d’ici 30 » à viser une représentation féminine d’au moins 50 % dans leur effectif d’ici 2030, à des postes où les femmes sont actuellement sous-représentées
  5. Contribuer à créer des relations mentor/commandite à travers l’industrie énergétique africaine : par exemple, en faisant la promotion de stages d’un bout à l’autre de la chaîne de valeur du secteur de l’énergie, en favorisant les efforts visant à augmenter le nombre de filles qui choisissent les STIM, dans le but d’accroître le bassin de femmes qui poursuivent des carrières en STIM. Finalement, en encourageant plus de femmes du secteur de l’énergie à devenir des ambassadrices des STIM
  6. Créer un prix annuel de leadership à remettre à une femme méritante de l’industrie lors de l’un de nos événements phares
  7. Nous viserons une représentation féminine de 50 % de conférencières lors de nos événements, à travers nos publications et nos efforts