Parité d’ici 30 : ENGAGEMENTS

CANADA

Le Canada souscrit aux principes de l'initiative Parité d'ici 30 relatifs à l'égalité entre les sexes et s'engage à prendre les mesures suivantes pour atteindre les objectifs d'équité salariale, de parité au sein des échelons supérieurs et d'égalité des chances d'ici 2030 dans le secteur de l'énergie :

  • Mettre en œuvre une loi historique proactive sur l'équité salariale qui fera en sorte que les femmes et les hommes travaillant dans les industries assujetties à la réglementation fédérale aient une rémunération égale pour un travail de valeur égale.
  • Établir de nouvelles exigences en matière de transparence salariale afin que les Canadiens aient de l'information sur les pratiques salariales dans les secteurs sous réglementation fédérale.
  • Lancer un nouveau programme de prix C3E pour reconnaître les efforts visant à promouvoir l'égalité entre les sexes dans le secteur de l'énergie propre.
  • Veiller à ce que l'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) soit appliquée de manière exhaustive à tous les aspects de l'élaboration de politiques et de la prise de décisions, et à renforcer la qualité de l'ACS+ grâce à de meilleures données et à la prise en considération de toutes les répercussions.
  • Créer un nouveau Centre pour les statistiques sur les sexes, la diversité et l'inclusion pour combler les lacunes en ce qui a trait à la collecte de données ventilées par sexe.
  • Améliorer les programmes d'apprentissage fédéraux afin que les groupes sous-représentés, et en particulier les femmes, aient les connaissances et le soutien dont ils ont besoin pour explorer les métiers et faire des choix de carrière éclairés.

SUÈDE

La Suède adhère aux principes directeurs de l'équité salariale, de la parité au sein des échelons supérieurs et de l'égalité des chances, et accepte de prendre des mesures à cet égard d'ici 2030.

Pour atteindre ces objectifs généraux, le gouvernement suédois a cerné les mesures suivantes :

  1. Assurer systématiquement la diversité des genres lors de la nomination de conseils d'administration, de comités, de groupes consultatifs et d'autres organes similaires.
  2. Demander chaque année à l'Agence suédoise de l'énergie, à l'Inspectorat du marché de l'énergie, à l'Office de la sécurité en électricité et à l'exploitant du réseau électrique national de rendre compte des mesures prises pour promouvoir la diversité des genres dans leurs sphères d'activité respectives.
  3. Veiller à ce que l'Agence suédoise de l'énergie intègre la dimension du genre aux programmes de recherche, développement et démonstration qu'elle finance, en veillant à ce que la diversité des genres guide la répartition des fonds, le cas échéant.
  4. Promouvoir activement la diversité des genres dans le cadre des affaires européennes et internationales lorsque la situation le justifie.

FINLANDE

La Finlande signe les principes directeurs de la réunion ministérielle sur l'énergie propre pour assurer la diversité des genres d'ici 2030.

La Finlande adhère aux principes directeurs de l'équité salariale, de la parité au sein des échelons supérieurs et de l'égalité des chances, et accepte de prendre des mesures à cet égard d'ici 2030.

Pour atteindre ces objectifs généraux, le gouvernement finlandais a cerné les mesures suivantes :

  • Assurer la diversité des genres et la représentation égale des femmes et des hommes au sein des conseils d'administration des sociétés publiques, et étendre ensuite ces mesures aux sociétés ouvertes.
  • Réduire l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes en mettant en œuvre un programme tripartite sur l'équité salariale.
  • Renforcer la sensibilisation à l'égard de l'égalité entre les sexes dans le secteur de l'éducation. Assurer l'égalité des chances en matière de développement personnel, d'apprentissage individuel et de croissance pour tous les garçons et les filles.
  • Encourager toutes les institutions gouvernementales à produire des données ventilées par sexe et à utiliser ces données à des fins de planification et de prise de décisions. Dans le cadre de la réforme sociale, faire en sorte que tous les ministères définissent des objectifs en matière d'égalité et rendent compte des progrès accomplis.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a approuvé les principes fondamentaux liés à l'égalité des salaires, de l'accès aux postes de direction et des occasions dans le secteur de l'énergie et a accepté d'y donner suite d'ici 2030.

Afin d'atteindre cet objectif, le gouvernement du Royaume-Uni s'est engagé à prendre les mesures suivantes :

  • Continuer à appuyer l'organisme POWERful Women et d'autres groupes du secteur de l'énergie dans leur lutte pour accroître l'égalité des sexes dans ce secteur, afin d'avoir 40 % de femmes parmi les cadres intermédiaires et 30 % de femmes membres des conseils d'administration d'ici 2030.
  • Respecter l'engagement de son département des Affaires, de l'Énergie et des Stratégies industrielles d'avoir 50 % de femmes occupant des postes de hauts fonctionnaires d'ici 2025.
  • Appuyer l'objectif du Nuclear Sector Deal (entente du secteur nucléaire) d'avoir 40 % de femmes dans le secteur nucléaire d'ici 2030, et 50 % de femmes en formation d'ici la même date, et travailler en collaboration avec des partenaires de l'entente d'autres secteurs dans le cadre des Stratégies industrielles afin qu'ils aient des objectifs de diversité similaires.
  • Maintenir les hauts niveaux de conformité aux lois sur la déclaration de l'écart de rémunération entre les sexes et aider les entreprises à élaborer des plans d'action pour réduire cet écart.
  • Appuyer les travaux d'Energy UK et d'autres acteurs du secteur de l'énergie pour accroître la diversité dans ce secteur.
  • Maintenir les efforts pour augmenter le nombre de filles poursuivant des études en science, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM), afin d'accroître le bassin de femmes faisant carrière en STIM, notamment en encourageant plus de femmes du secteur de l'énergie à devenir des Ambassadrices STIM.
  • Créer un groupe de travail pour aider les entreprises à offrir un horaire de travail flexible à plus d'employés en Grande-Bretagne et envisager l'imposition d'une obligation pour les employeurs d'évaluer la possibilité d'un horaire flexible pour un poste donné et de l'indiquer clairement dans l'offre d'emploi.
  • Encourager les entreprises faisant partie de FTSE-350 à atteindre l'objectif Hampton-Alexander Review d'avoir 33 % de femmes occupant des postes de haute direction d'ici 2020.